Réveil à 8 heures. Le soleil n'a pas du se coucher, c'est incroyable. Il a fait jour toute la nuit.

Des douches chaudes sont disponibles, profitons-en, ça sera peut-être la dernière. Dehors, il fait 57° … Fahrenheit !

8h45, petit déjeuner : brioche et confiture de groseilles. On achète notre bouteille de gaz au camping.

9h30 : on part du camping. Il fait 11°C.

11h : nous nous arrêtons à un point de vue avant Hveragerði. Nous croisons quatre Israéliens en Hummer qui veulent prendre la route 26 pour aller au nord du pays. On leur rend service en les prenant en photo, ils font de même.

12h30 : il fait 14°C, on a visité Hveragerði. Au programme : ses green room (serres), ses trous de vapeur chaude (hot spring area). Ça sentait les œufs pourris (l'odeur du souffre en fait). Cool …

Quelques photos devant Reykjafoll (une cascade), quelques courses à Bonus, et on reprend la route direction Selfoss.

Il est 14h30 quand on arrive. On mange sous le pont de Selfoss, à côté de la rivière : un petit coin charmant mais ça fait un peu SDF à manger sous un pont. Des pâtes et du jambon, notre premier repas de campeur.

Rien de plus à faire ici, nous partons.
On croise un panneau qui indique une cascade : Urriðafoss. On parle alors à un pécheur de saumons qui nous montre sa prise du jour : deux belles pièces !
La cascade est jolie. Six mètres de haut, on l'appelle la cascade aux saumons.

On repart à 16h pour partir vers Landmannalaugar. On va quitter la route 1, on va commencer les choses sérieuses sur la piste F225. À cause d'une déviation sur cette piste, on est obligé de changer de route.

Le paysage est lunaire. Sur le sol, c'est de la pierre ponce toute légère et noire. Les seuls végétaux qui sortent de terre sont vert fluo. Étrange !

18h30 : nous venons de traverser nos deux premiers gués, dont le deuxième assez costaud. Il fait 57°F.

On arrive au camping de Landmmanalaugar vers 19h après avoir traversé le gué de l'arrivée. Juste avant de le traverser, on croise un couple de Français qui préfèrent rester de ce côté de la rivière pour préserver la voiture de location.

On paie 2200 ISK pour la nuit, sans douche (le supplément est de 500 ISK / personne), juste l'accès aux toilettes. Forcément, on trouve ça moins bien que Reykjavik, mais bon. On se dit qu'on n'a pas le choix. De 20h à 20h45, on essaie de réchauffer désespérément des spaghettis bolognaises en boite. Sans succès ! Il doit y avoir trop de vent. C'est un échec. Résultat : on mange de la brioche avec de la confiture. Dehors, il se met à pleuvoir. Mince … Cette deuxième journée ne restera pas dans notre Top 10 du séjour.