Deux semaines en Islande. Juillet 2011.

Départ vers Reykjavik
Départ vers Reykjavik
Ça y est, nous y sommes. Voici le premier jour de notre voyage tant attendu ! Depuis presque deux ans que nous y pensons, depuis presque un an que nous le préparons …

Ce matin, on met le réveil à 6h30, hors de question de rater le train qui nous emmène de Lille Europe à l’aéroport de Roissy – Charles de Gaulle.

8h38 Nous voilà dans le train. Finalement, on n'a pas trop l'air bête avec nos gros manteaux d'hiver sur le dos : le temps n'est pas terrible en France !
Debout depuis 6h30, on s'est préparés et É. nous a conduits à la gare de Lille Europe.

14h15 (ou presque) : notre avion s'envole. Si en Islande, le ciel reste comme il est actuellement (complètement bleu), on devrait passer de bonnes vacances. Mais à l'atterrissage, c'est autre chose qui nous attend, il faut attendre d'être à 250 mètres d'altitude pour voir le sol islandais. Quel brouillard !

16h Arrivée à Reykjavik. On galère un peu à faire du change : la borne ne prend que la carte bleue alors qu'on avait retiré du liquide en France la veille. Heureusement, il y a un guichet près de l'entrée de l'aéroport.

On récupère ensuite la voiture chez « Rent a car Reykjavik ». On arrive à faire fonctionner la boite automatique et hop ! En route vers la capitale. Les autres voitures ne roulent pas vite, on les double … jusqu'à ce qu'on se rende compte que notre compteur affiche la vitesse en miles par heure. On s'en rend compte quelques minutes avant de croiser deux policiers et leur belle paire de jumelles.

Nous continuons notre route. Fidèles à notre réputation, nous nous perdons dans Reykjavik pour nous retrouver à Grotta, un phare qui se trouve tout à l'ouest de la ville.

On termine par trouver le centre-ville et une supérette, le supermarché Bonus, le moins cher, est fermé. On l’apprendra rapidement par la suite, il faut faire attention aux heures d’ouverture des magasins. Pour les magasins Bonus par exemple, c’est 12h-18h.

20h. On fait quelques courses, puis on part manger au « Café de Paris », où des lasagnes et une crêpe jambon – moutarde – fromage – riz (mélange étrange !) nous attendent.

Le ventre plein, les messages envoyés à la famille sur Internet, on peut remonter en voiture pour rejoindre le camping. On paie 1100 ISK (1 EUR = 160 ISK en juillet 2011) par personne et par nuit. Beaucoup de choses sont disponibles gratuitement : les autres campeurs vous laissent de la nourriture, des bouteilles de gaz, des livres, etc. Le camping fournit des sanitaires très propres (douches, toilettes, lavabos, …).

22h56. On est couchés à l'arrière de notre Ford Explorer, le matelas vient d'être gonflé à la bouche, notre première nuit islandaise va bientôt pouvoir commencer.

Sur la route de Landmannalaugar
Sur la route de Landmannalaugar
Réveil à 8 heures. Le soleil n'a pas du se coucher, c'est incroyable. Il a fait jour toute la nuit.

Des douches chaudes sont disponibles, profitons-en, ça sera peut-être la dernière. Dehors, il fait 57° … Fahrenheit !

8h45, petit déjeuner : brioche et confiture de groseilles. On achète notre bouteille de gaz au camping.

9h30 : on part du camping. Il fait 11°C.

11h : nous nous arrêtons à un point de vue avant Hveragerði. Nous croisons quatre Israéliens en Hummer qui veulent prendre la route 26 pour aller au nord du pays. On leur rend service en les prenant en photo, ils font de même.

12h30 : il fait 14°C, on a visité Hveragerði. Au programme : ses green room (serres), ses trous de vapeur chaude (hot spring area). Ça sentait les œufs pourris (l'odeur du souffre en fait). Cool …

Quelques photos devant Reykjafoll (une cascade), quelques courses à Bonus, et on reprend la route direction Selfoss.

Il est 14h30 quand on arrive. On mange sous le pont de Selfoss, à côté de la rivière : un petit coin charmant mais ça fait un peu SDF à manger sous un pont. Des pâtes et du jambon, notre premier repas de campeur.

Rien de plus à faire ici, nous partons.
On croise un panneau qui indique une cascade : Urriðafoss. On parle alors à un pécheur de saumons qui nous montre sa prise du jour : deux belles pièces !
La cascade est jolie. Six mètres de haut, on l'appelle la cascade aux saumons.

On repart à 16h pour partir vers Landmannalaugar. On va quitter la route 1, on va commencer les choses sérieuses sur la piste F225. À cause d'une déviation sur cette piste, on est obligé de changer de route.

Le paysage est lunaire. Sur le sol, c'est de la pierre ponce toute légère et noire. Les seuls végétaux qui sortent de terre sont vert fluo. Étrange !

18h30 : nous venons de traverser nos deux premiers gués, dont le deuxième assez costaud. Il fait 57°F.

On arrive au camping de Landmmanalaugar vers 19h après avoir traversé le gué de l'arrivée. Juste avant de le traverser, on croise un couple de Français qui préfèrent rester de ce côté de la rivière pour préserver la voiture de location.

On paie 2200 ISK pour la nuit, sans douche (le supplément est de 500 ISK / personne), juste l'accès aux toilettes. Forcément, on trouve ça moins bien que Reykjavik, mais bon. On se dit qu'on n'a pas le choix. De 20h à 20h45, on essaie de réchauffer désespérément des spaghettis bolognaises en boite. Sans succès ! Il doit y avoir trop de vent. C'est un échec. Résultat : on mange de la brioche avec de la confiture. Dehors, il se met à pleuvoir. Mince … Cette deuxième journée ne restera pas dans notre Top 10 du séjour.

Lakagígar
Jökulsárlón
Le Cercle d'Or